Nous suivre
  • Facebook Social Icon
  • Google+ Social Icon
Adresse

3 / 5 Rue Antonin Coronat

05000 Gap

T :                         

Mail :                                          

 

Nous trouver

© 2015 COSMA. 

ENTORSE DU POUCE

Une entorse correspond à une déchirure d’un ligament. Les ligaments servent  à maintenir les os ensemble au niveau des articulations.

L’entorse au niveau du pouce se situe le plus souvent au niveau de l’articulation entre le métacarpien et la phalange (entorse métacarpo phallangienne).

articulation métacarpo phalangienne

premier métacarpien

première phalange

L’articulation entre le métacarpe et la phalange est maintenue en place grâce à 3 ligaments.

            1 ligament sur le devant (ligament palmaire)

            1 ligament à l’extérieur (ligament collatéral latéral)

            1 ligament à l’intérieur (ligament collatéral médial)

ligament collatéral médial

ligament collatéral latéral

LA FONCTION  DES LIGAMENTS:

Le ligament à l’intérieur du pouce est très important pour la stabilité car il empêche l’articulation de se déboiter quand on sert un objet entre le pouce et les doigts.

Si le ligament est déchiré, il n’existe plus de frein au déboitement de articulation et cela peut entrainer des sensation de lâchage du pouce et une diminution de la force.

Le ligament à l'intérieur du pouce  empêche à l’articulation de se déboiter lors des prises

MÉCANISME DE LA LÉSION :

Les ligaments se déchirent quand l’articulation est fortement tordu.

Le traumatisme classique est la chute de ski avec la main ouverte par le bâton de ski. Au moment de la chute le pouce se plante dans la neige alors que le reste de la main n’est pas arrétée par la neige.  Le pouce se tord fortement vers l’extérieur et le frein à l’intérieur du pouce (ligament collatéral ulnaire) se déchire.

Le ligament à l'intérieur du pouce  se déchire.

vidéo (Dr Prothoy) montrant l'accident du skieur provoquant l'entorse du pouce

LE TESTING ARTICULAIRE :

Il sert à savoir si le frein interne du pouce est encore compétent.

Il faut d’abord s’assurer de l’absence de fracture avec une radio. Si il y a une fracture du pouce, elle pourrait être déplacée par le testing.

Le testing articulaire consiste à contraindre le pouce vers l'extérieur.

     - Si le pouce se tord beaucoup plus que de l’autre coté, c'est qu'il n'y a plus de frein interne.

           C’est donc une entorse grave avec une déchirure complète du ligament.

     - Si le pouce ne se tord pas, c'est que le frein interne est encore présent au moins en partie.

           C’est donc une entorse bénigne avec une déchirure partielle du ligament.

TRAITEMENT :

   - L'entorse bénigne : le ligament va cicatriser seul.

Il faut en revanche porter une attelle qui maintienne bien l’articulation en place et éviter les prises en force. Ceci pour ne pas contraindre le ligament et qu'il puisse cicatriser correctement sans s’allonger.

L'attelle doit bien laisser le bout du pouce et le poignet libre.

  - L'entorse grave : le ligament ne va pas cicatriser seul.

Il faut opérer pour réparer le ligament afin qu'il retrouve toutes ses compétences pour la stabilité articulaire. Le ligament est souvent rattacher à l'os grâce à une ancre.

attelle n'immobilisant que l'articulation

métacarpo-phalangienne

COMPLICATIONS :

-Douleurs prolongées qui peuvent durer jusqu'à 6 mois.

-Œdème de l'articulation qui peut persister à vie.

-Perte de la mobilité du pouce qui n'engendre pas de gêne fonctionnelle car le pouce n'a pas besoin de bouger mais d'être solide dans la prise pour bien s’opposer aux autres doigts.

-Arthrose de l'articulation métacarpo-phallangienne. Car le cartilage a pu être abimé lors du traumatisme.

L'EFFET STENER :

C'est un type particulier de rupture complète du ligament.

Cela correspond au ligament qui se met au dessus d'une expansion de l'extenseur.

Il y a donc une interposition entre les 2 moignons du ligament, empêchant toute cicatrisation