Nous suivre
  • Facebook Social Icon
  • Google+ Social Icon
Adresse

3 / 5 Rue Antonin Coronat

05000 Gap

T :                         

Mail :                                          

 

Nous trouver

© 2015 COSMA. 

RHIZARTHROSE

La rhizarthrose est l’arthrose de la racine du pouce.

Il existe une destruction progressive du cartilage entre les os trapèze et le métacarpien du pouce.

os trapèze

1er métacarpien

Les symptômes

  • Une douleur de la base du pouce, lors de l’utilisation (dévisser une bouteille)

  • Une baisse de mobilité du pouce

  • Une baisse de force

  • Une déformation du pouce(appelé pouce en « Z »)

 

Radiographie

  • Une destruction de l’articulation.

  • Un déboitement partiel de l’articulation.

  • Une destruction des articulations adjacentes.

 

Les gênes ressenties par le patient ne sont pas en rapport avec l’importance des images vues à la radio.

Une usure importante de l’articulation vue à la radio peut ne provoquer aucune douleur. Alors qu’une toute petite destruction à la radio peut-être très gênante.

 

Évolution de la rhizarthrose

Les facteurs provoquant cette arthrose sont multiples :

  • L’usure mécanique (mouvements répétés du pouce),

  • La transmission d’une fragilité par les gènes

  • Un ancien traumatisme ayant abimé le cartilage.

 

L’évolution est lente (des années) et progressive.

L'arthrose peut aussi donner des poussées douloureuses. Ces poussées peuvent apparaître spontanément ou après une sur utilisation (bricolage) ou après un traumatisme. Lors de la poussée il existe des douleurs et des gonflements plus importants qu’à l’habitude et qui durent plusieurs jours.

 

Quels peuvent être les traitements ?

 

Les traitements NON chirurgicaux : ils ont pour but de faire diminuer les douleurs

Attelle de repos qui n’immobilise que la base du pouce

Antalgique et anti-inflammatoire

Infiltration dans l’articulation

Grâce à une piqure, on injecte du produit anti inflammatoire ou de supplémentation articulaire (visco-supplémentation) dans l’articulation.

 

Le traitement chirurgical

La chirurgie n’est envisagée qu’après inefficacité des autres traitements.

Il existe différentes techniques qui ont toutes leurs avantages et inconvénients sur la mobilité, la douleur, la force, la stabilité du résultat dans le temps.

 

La TRAPEZECTOMIE = on enlève entièrement l’os trapèze

         Les « + » : efficace sur la douleur, mobilité, longévité

         Les « - »: perte de force, peu de solutions en cas d’échec       

         Convalescence : immobilisation de 6 semaines, gène pendant 6 mois.

La PROTHESE TOTALE = remplacement de l’articulation entre l’os trapèze et le métacarpien du pouce par une prothèse

         Les « + » : efficace sur la douleur, mobilité, bonne force

         Les « - » : incertitude sur la longévité de la prothèse

         Convalescence : la plus rapide avec un retour aux activités en15 jours, mais ne permet pas le travail de force.

PYROCARDAN = interposition d’une plaque en pyrocarbone dans l’articulation entre l’os trapèze et le métacarpien du pouce

         Les « + » : efficace sur la douleur, mobilité, bonne force

         Les « - » : incertitude sur la longévité de la plaque

         Convalescence : immobilisation de 1 mois.

La chirurgie est souvent réalisée avec une anesthésie du bras (locorégionale).

 

Complications de la chirurgie :

Les complications sont rares mais existent.

         - L’infection.

         - L’algodystrophie provoque des douleurs importantes qui durent plusieurs mois. Ces douleurs finissent toujours par disparaître mais peuvent laisser place à une perte de mobilité des doigts et du poignet.

         - Fourmillements, engourdissements du pouce sont possibles par irritation des petits nerfs du pouce. Elles disparaissent habituellement en quelques semaines mais peuvent persister. La section d’un nerf est exceptionnelle.

         - Usures des prothèses

 

 

Votre chirurgien est le mieux placé pour répondre à toutes les questions que vous vous poseriez avant et après votre intervention. N’hésitez pas à lui en reparler avant de prendre votre décision.